Comment solder un prêt personnel ?

Published last week in Vie Pratique - 0 Comments

Comme tout crédit classique, le prêt personnel est soumis à des règles bien précises. Accordé aux particuliers pour le financement de tout type de projet, il est soumis à un échéancier de remboursement mensuel. C’est dire qu’il peut s’étendre sur une durée plus ou moins longue, selon le montant et la capacité de remboursement. 

Peut-on bénéficier de facilités lors du remboursement de ce prêt ? Que se passe-t-il lorsque les délais ne sont pas honorés, découvrez toutes les réponses dans cet article. 

Cas du remboursement normal 

Tous les crédits bancaires sont soumis à une même procédure de remboursement, et le prêt personnel ne fait pas exception. Le taux d’intérêt est fixé lors de la signature de la convention de prêt. Il varie selon le type de crédit et selon les établissements bancaires. Par contre, il faut retenir qu’il est plus élevé lorsque le remboursement du crédit s’étend sur une longue période. Ainsi, le coût du crédit sera fonction de la durée, de la banque choisie et du montant. Aujourd’hui avec le développement des banques digitales, il est possible de souscrire un pret en ligne auprès de multiples établissements. 

Une échéance de remboursement se compose d’une partie du capital et de l’intérêt calculé sur cette portion. Le montant total de la mensualité représente un pourcentage de votre crédit. Chaque mois, vous versez un montant jusqu’à la couverture complète du crédit. En additionnant toutes les mensualités, vous obtiendrez le montant total du crédit (capital + intérêts). 

Les mensualités se paient généralement à une date précise fixée en accord avec la banque en tenant compte des mouvements effectués dans votre compte. Les échéances passent après le versement de votre salaire ou autre revenu. Si les échéances ne sont pas respectées, la banque peut appliquer des pénalités ou alors des intérêts supplémentaires. 

Cas d’un remboursement anticipé 

Il est possible de solder la totalité de votre prêt personnel, si vous en avez les moyens. Que ce soit un remboursement partiel ou total, tant qu’il intervient avant l’échéance, il est dit anticipé. Cela arrive généralement lorsque l’emprunteur a une entrée d’argent ou alors lorsqu’il veut souscrire un autre crédit. 

Lors d’une telle procédure, la banque vous exonère des intérêts et autres frais liés à la durée du crédit. En contrepartie, elle peut exiger des pénalités perçues ici comme des indemnités pour l’établissement. Ce montant est plafonné à 1 % du montant du crédit, lorsqu’il s’étend sur une durée supérieure à un an. Et si la durée initiale du crédit est inférieure à un an, ce montant est plafonné à 0,5 %. Noter qu’un remboursement anticipé vous permet de réaliser des économies, car le montant des intérêts n’excèdera jamais celui prévu à la base. 

Cas d’un report d’échéances 

À la différence du paiement anticipé, le report d’échéance intervient lorsque l’emprunteur est dans l’incapacité d’honorer les délais. Par contre, cela n’est possible que lorsque le report est stipulé dans le contrat. Le report d’échéance vous permet de sauter une ou deux mensualités moyennant des frais supplémentaires.  

Cette clause vous permet également de solliciter une modification des traites à payer chaque mois. Naturellement, cela aura une incidence sur la durée du crédit. Si vous rencontrez des difficultés et que vous êtes dans l’impossibilité de payer le montant initial par échéance, vous pouvez solliciter une diminution. Cela vous permettra de payer moins chaque mois, pour une durée plus longue. 

Le report d’échéance est une solution qui vous permet de gérer des difficultés telles que la baisse de revenu, la survenue d’un évènement qui vous empêche de respecter les échéances. N’oubliez pas que vous pouvez recourir aux assurances en cas de difficultés.